La vie de l'ESA

Baromètre prospectif de l’OEMA

Baromètre prospectif OEMA

Le Baromètre Prospectif de l’OEMA a pour but à la fois d’analyser l’évolution du contexte économique et réglementaire dans lequel les acteurs du monde l’assurance exercent leur(s) profession(s), et d’évaluer l’impact que cette évolution a sur l’exercice des métiers rattachés aux grandes familles du secteur de l’assurance.

Rappelons que depuis 2012, l’OEMA distingue trois grands groupes de familles de métiers, à savoir :

  • le groupe « métiers-cœur », rassemblant les familles suivantes : Actuariat et conception technique, Marketing, Distribution et développement commercial, Contrôle technique et prévention, Gestion des contrats ou prestations, Gestion des actifs et du patrimoine immobilier.
  • le groupe « métiers-supports », rassemblant les familles de métiers venant en appui et au soutien de toutes les fonctions de l’entreprise : Support administratif, Logistique, Systèmes d’information, Communication.
  • le groupe « métiers de pilotage de l’entreprise et de ses ressources », rassemblant les familles suivantes : Ressources Humaines, Pilotage et gouvernance d’entreprise, Gestion et maîtrise des risques internes, Pilotage économique, comptable et financier, Organisation et qualité

Les conjectures de l’OEMA relativement à l’évolution des métiers de l’assurance se basent sur des analyses scientifiques fines, aussi bien quantitatives  que qualitatives, de données et d’informations directement recueillies auprès des entreprises exerçant dans le secteur de l’assurance.

La méthodologie permettant d’élaborer chaque année le Baromètre Prospectif repose sur 4 piliers, à savoir :

  • le recueil et l’analyse de données statistiques, permettant de faire un état des lieux, sur la base d’indicateurs normés, des métiers, des compétences et des formations,
  • la consultation régulière « de panels de professionnels désignés pour les « métiers-cœurs » de l’assurance (cf supra), et se réunissant « régulièrement afin d’explorer les facteurs d’évolution observés, leur poids respectif, les éléments qui y sont attachés, leurs répercussions sur les métiers et les conséquences à prévoir en matière de gestion des ressources humaines »,
  • la constitution « de groupes de veille spécifiques : sur les technologies, sur l’évolution des marchés et des produits, sur les organisations déployées… »
  • la supervision « d’un comité de pilotage permanent, composé de responsables des ressources humaines de sociétés d’assurances, qui examine les perspectives par métier ».

Le Baromètre, ainsi que toutes les études et rapports commis par l’Observatoire de l’Evolution des Métiers de l’Assurance, sont des outils d’une grande utilité pour les professionnels du secteur de l’assurance, non seulement pour ceux qui exercent dans le Département des Ressources Humaines, mais aussi pour les collaborateurs rattachés aux autres familles de métiers. Ces outils proposés par l’OEMA permettent en effet d’avoir une vision claire de l’état du secteur de l’assurance ; ce qui permet aux entreprise d’adapter leur stratégie en fonction des évolutions constatées, et aux collaborateurs de savoir quelles vont être les attentes de leurs employeurs relativement à l’évolution de leurs fonctions et de leurs compétences.

Les commentaires de cet article sont fermés.