La vie de l'ESA

L’Ecole Supérieure d’Assurances va former les assureurs marocains

Ecole Supérieure d'Assurance - Formation au Maroc

[Article paru sur le site de l'Argus de l'Assurance le 13 janvier 2015]

L’Ecole supérieure d’assurances (ESA) vient de signer avec la Fédération marocaines des sociétés d’assurances et de réassurance (FMSAR) ainsi que l’EESCA, école de management basée à Casablanca, une convention de partenariat afin de déployer la première formation au management de l’assurance de niveau bac+5.

A partir de la rentrée 2015, les assureurs marocains vont pouvoir s’appuyer sur une nouvelle offre de formation. La Fédération marocaine des sociétés d’assurances et de réassurance (FMSAR), l’ESCA (école de management) et l’Ecole supérieure d’assurances (ESA) viennent en effet de signer une convention de partenariat afin de déployer une formation de niveau bac +5 sanctionnée par un diplôme en management de l’assurance. «Pour la profession, il s’agit d’un pas important, car jusqu’à présent, nous ne disposions pas de ce type de formation. Or, les besoins des compagnies dans ce domaine sont incontestables et vont s’accentuer d’année en année», explique-t-on à la FMSAR.

Concrètement, ce cycle d’une durée de 24 mois se déroulera dans les locaux de l’ESCA, à Casablanca. Mais les cours seront aussi bien assurés par des enseignants de l’ESCA ou de l’ESA que par des professionnels du secteur. Le cursus sera validé par un double diplôme de «Cycle supérieur en management de l’assurance» de l’ESCA et de «Manager de l’assurance» de l’ESA, école située à Paris et spécialisée depuis plus de trente dans la formation de l’assurance.

Des départs à la retraite massifs

Au Maroc, la formation revêt un enjeu de taille. La profession est confrontée depuis déjà quatre ans à des départs à la retraite massifs, qui n’ont pas forcément été anticipés en termes de formation. «Les départs touchent tous les métiers et tous les niveaux hiérarchiques, en particulier le middle management et les cadres dirigeants. Le secteur remédie à cette situation en essayant de retenir les seniors via des contrats de prestation», explique  sous couvert d’anonymat la responsable ressources humaines d’une compagnie d’assurance.

La mise en place d’une formation au management de l’assurance peut donc contribuer à changer la donne. Les candidats concernés par cette formation sont soit des jeunes diplômés de niveau bac+3/4, soit des professionnels déjà en activité et également titulaires d’un diplôme de niveau bac+3/4, soit enfin des professionnels ayant une expérience de 7 à 8 ans et pouvant faire valoir un diplôme de niveau bac +1 ou +2.

Marie Cadoux

Article paru sur le site de l’Argus de l’Assurance le 13/01/2015

Les commentaires de cet article sont fermés.