Votre expérience vaut un Diplôme! L’accompagnement à la VAE vous permet de valider votre expérience professionnelle et obtenir un diplôme de niveau 3ème année ou 5ème année.

Ce dispositif est ouvert à tous dès 1 an d’expérience : salariés, intérimaires, bénévoles et non-salariés.

En principe l’idée est simple : votre expérience vous a permis d’acquérir des savoir-faire et compétences dans votre métier, et vous pouvez valoriser ces connaissances pour obtenir par équivalence un diplôme.

VAE, c’est quoi ?

La VAE permet de reconnaître les compétences acquises dans le cadre d’activités salariées, non salariées ou bénévoles, pour obtenir un diplôme, titre, ou certificat de qualification professionnelle. Elle peut être mise en œuvre dans le cadre d’une démarche individuelle, un salarié qui souhaite faire reconnaître les compétences acquises dans son travail, ou à l’initiative de l’employeur. Quand elle est proposée à plusieurs salariés, on parle d’opération collective de VAE.

VAE, pour qui ?

Peut prétendre à la VAE, toute personne qui :

◼️  quel que soit son âge, sa nationalité, son statut et son niveau de formation,

◼️  justifie d’au moins un an d’expérience professionnelle, associative ou bénévole, continue ou non, en France ou à l’étranger,

◼️  et dont l’expérience professionnelle est en rapport direct avec la certification visée.

Certifications professionnelles de l’ESA

Toutes personnes peut engager une démarche auprès de l’ESA visant à la reconnaissance de la Validation des Acquis de son Expérience dans le but de se voir conférer une certification professionnelle inscrite au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP] sur l’un des programmes suivants :

◼️  Chargé de Clientèle Assurance & Banque (niveau 6)

◼️  Manager de l’Assurance (niveau 7)

◼️  Manager des Risques et des Assurances de l’Entreprise (niveau 7)

◼️  Expert en Ingénierie Patrimoniale (niveau 7)

La VAE, pourquoi ?

Les raisons de se laisser tenter par une VAE sont multiples :

◼️  Obtenir une certification, un titre professionnel, un diplôme sans passer par la case formation,

◼️  Obtenir un niveau de qualification permettant d’accéder à une formation d’un niveau supérieur ou de s’inscrire à un concours,

◼️  Mettre en cohérence sa certification avec son niveau de responsabilité,

◼️  Valider son expérience pour soi,

◼️  Faire reconnaître ses compétences : obtenir une reconnaissance officielle de l’expérience professionnelle,

◼️  Sécuriser son parcours professionnel,

◼️  Changer d’emploi,

◼️  Évoluer professionnellement,

◼️  Obtenir une augmentation ou une promotion professionnelle,

◼️  Développer sa confiance en soi

Quelles sont les étapes à suivre ?

1ère étape : Analyse de votre expérience professionnelle à partir de votre CV

Le Directeur Pédagogique de l’ESA examinera votre CV et vous indiquera par courriel si votre expérience professionnelle est en rapport direct avec les exigences du référentiel de la certification viséé.

A ce stade et gratuitement le Directeur Pédagogique de l’ESA pourrait vous indiquer que globalement votre expérience est bien en rapport avec les compétences de la certification mais que votre CV semble montrer une absence de savoir-faire sur une des compétences requises et dans ce cas il vous interrogerait à ce propos. Soit votre réponse montre que vous avez acquis le savoir-faire requis et le Directeur Pédagogique vous invitera à poursuivre votre démarche en adressant votre dossier de demande de VAE. Soit au contraire il s’avère qu’il vous manque celui-ci et alors il vous conseillera de l’acquérir préalablement à l’envoi de votre dossier, si c’est possible au sein de votre entreprise ou en suivant une formation et il vous indiquera celle-ci, tout ceci pour éviter que le jury de certification ne prononce peut-être qu’une certification partielle du fait d’une absence de savoir-faire.

2ème étape : Aide à la constitution du dossier de demande de recevabilité à la VAE

 Si la réponse du Directeur Pédagogique est positive et sans réserve, la responsable des demandes de recevabilité à la validation des acquis de l’expérience vae@esassurances.com vous aidera si vous le jugez nécessaire, toujours gratuitement, pour compléter votre dossier de recevabilité.

3ème étape :  Votre dossier de demande de recevabilité à la validation des acquis de l’expérience

Le dossier complet doit comporter :

◼️  le formulaire cerfa N° 12818*02. Les six rubriques du formulaire doivent être renseignées.  Toutes les informations demandées sont nécessaires à l’instruction du dossier ; lisez attentivement la notice explicative de « Demande de Recevabilité à la Validation des Acquis de l’Expérience (cerfa N° 51260#02), vous y trouverez les définitions des informations demandées et les listes des codes nécessaires pour renseigner les rubriques ;

◼️  les justificatifs des activités que vous avez déclarées avoir exercé dans le formulaire cerfa N° 12818*02,

◼️  le cas échéant, les justificatifs de la dernière certification obtenue et des formations suivies en relation avec la certification visée ou pouvant justifier d’un niveau de formation,

◼️  les justificatifs spécifiques éventuels nécessaires à l’examen de de la demande de validation fixés par l’ESA (cf. l’étape 1 ci-dessus, sur le savoir-faire requis).

Attention, tout dossier non daté et non signé ou incomplet ne pourra pas être instruit et fera l’objet d’une demande de complément.

L’ESA dispose d’un délai de deux mois à compter de la date de réception du dossier complet pour rendre sa décision sur la demande de recevabilité, mais le Directeur Pédagogique de l’ESA s’engage à se prononcer et à vous faire connaître sa décision sur la recevabilité de votre demande dans un délai d’un mois.

4ème étape : Votre demande a été déclarée recevable par le Directeur Pédagogique de l’ESA

En même temps que nous vous notifions la recevabilité de votre demande nous vous adressons un devis relatif à votre accompagnement par le Directeur Pédagogique de l’ESA pendant deux étapes essentielles précédant l’entretien avec le jury qui se prononcera sur la validation des acquis de votre expérience par rapport à la certification professionnelle que vous souhaitez obtenir :

◼️  l’élaboration de votre dossier de validation des acquis de l’expérience,

◼️  la préparation de votre entretien avec le jury.

Attention cette validation de votre demande ne signifie pas la validation des acquis de votre expérience professionnelle mais seulement le début du processus de validation de ces acquis.

5ème étape : Votre règlement du devis

Le montant du devis est de mille cinquante euros (1 050 €), il est le même quel que soit la certification professionnelle que vous souhaitez obtenir.

 Vous pouvez le réglez en utilisant la somme au crédit de votre Compte Personnel de Formation (CPF) en notifiant votre acceptation du devis à la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) qui gère votre compte, et compléter par un chèque à l’ordre de l’ESA si le solde de votre compte CPF est inférieur à 1 050 €.

Bien sûr vous pouvez solliciter l’aide de votre employeur pour couvrir ce que ne vous permet pas le crédit de votre CPF. Enfin si le crédit de votre compte CPF est insuffisant pour financer l’accompagnement à la VAE au titre du CPF, il existe des modalités d’alimentation complémentaire qui peuvent être prévues par un accord d’entreprise, de groupe ou de branche.

6ème étape : Votre dossier de validation des acquis de votre expérience professionnelle

Ce dossier de validation (dit livret II à l’ESA) que l’ESA va vous adresser pour le remplir doit décrire précisément votre expérience, vos compétences mobilisées et le contexte dans lequel vos activités ont été exercées.

Le Directeur Pédagogique de l’ESA prenant en compte la certification professionnelle que vous souhaitez obtenir va à partir des données renseignées sur le dossier de demande de recevabilité vous demander le plus souvent de rédiger deux ou même parfois trois livrets II, un livret pour chaque emploi en relation avec la certification visée.

Il attend de vous que vous remplissiez complétement et rigoureusement toutes les rubriques de chaque livret II.

Il va étudier très attentivement votre rédaction de chaque livret, puis il va vous expliquer ce qu’il lui semble nécessaire de reprendre dans la description de vos activités car n’exposant pas suffisamment explicitement les compétences que vous avez exercées et correspondant aux exigences du référentiel de la certification visée.

Si vous consacrez attention et sérieux à la rédaction de ces livrets II, deux corrections par livret devraient suffire et votre rédaction jugée satisfaisante pour être présentées au jury.

Le Directeur Pédagogique vous demandera de retravailler vos livrets tant qu’ils ne répondront pas à ce que le jury doit connaître avant son entretien avec vous.

7ème étape : Préparation de votre entretien avec le jury

Le Directeur Pédagogique de l’ESA revoit avec vous une dernière fois votre dossier de validation avant son envoi au jury et vous expose le déroulement de l’entretien avec le jury.

Il fixe avec vous la date et l’heure de cet entretien avec le jury. Il se réunit une fois par mois

8ème étape : Entretien avec le jury

Le jury comprend trois membres, deux membres issus du Conseil de Perfectionnement et/ou du Conseil Scientifique de l’ESA ainsi que du Directeur Pédagogique de l’ESA

L’entretien avec le jury est d’une durée d’une heure. Trente minutes sont consacrées à votre présentation de votre expérience professionnelle en relation avec la certification visée.

Trente minutes sont consacrées à des échanges entre vous et le jury qui ont pour objet de valider que vous maîtrisez les compétences attendues, au vu du référentiel de la certification enregistrée au RNCP.

9ème étape : Délibération du jury

A l’issue de l’entretien, le jury délibère. Si vous avez su montrer que vous aviez les compétences requises et attendues pour la certification visée, le jury vous juge apte à obtenir la certification avec effet immédiat.

Si le jury juge ne pas pouvoir considérer que vous avez toutes les compétences requises, il vous précise les compétences qui doivent être complétées. Il vous indique les formations qui peuvent vous permettre de les acquérir.

Le jury peut acter une validation partielle mentionnant ce qu’il faut acquérir comme compétences pour obtenir la validation totale.

Quel financement pour ma VAE ?

Le financement dépend de votre situation :

Vous êtes salarié

Si la démarche VAE est à votre initiative, vous pouvez faire appel à votre compte personnel de formation pour la prise en charge. Si l’initiative vient de votre employeur, la VAE est réalisée dans le cadre du plan de développement des compétences et par conséquent prise en charge par l’entreprise.

Vous êtes demandeur d’emploi

Si vous recevez une indemnité de demandeur d’emploi, une aide financière peut vous être allouée. Vous devez formuler une demande dans le cadre de votre parcours de reclassement qui sera transmise à Pôle Emploi ou au prestataire chargé de l’accompagnement.

Le coût de la VAE comprend les droits d’inscription à la certification et les prestations d’accompagnement de l’organisme qui la délivre. 

Renseignez-vous auprès de l’ESA pour passer votre VAE

Bon à savoir

Avant d’engager votre démarche, qui comprend plusieurs étapes, étapes identiques pour chaque certification professionnelle, nous vous invitons à consulter le portail de la validation des acquis de l’expérience : www.vae.fr.

Vous ne pouvez déposer qu’une seule demande par certification et jusqu’à trois demandes pour des certifications différentes, au cours de la même année civile. Aussi nous vous recommandons avant de nous adresser votre demande de recevabilité (cerfa N°12818*02) de prendre contact avec nous à vae@esassurances.com en nous adressant votre CV avec l’indication de la certification professionnelle pour laquelle vous souhaitez engager une démarche de VAE.

Témoignage

Didier BENAYOUN

Agent Général AXA Prévoyance & Patrimoine

MBA Expert en Ingénierie Patrimoniale

Promotion 2019

J’ai intégré l’Ecole Supérieure d’Assurances dans l’objectif de valider mes acquis et ainsi obtenir le MBA « Expert en Ingénierie Patrimoniale ».

J’accompagne en tant que tuteur deux alternants : Agathe, inscrite en Licence Banque Assurance et Dan, inscrit en MBA « Expert en Ingénierie Patrimoniale ».

L’Ecole Supérieure d’Assurances est une école que je recommande pour la qualité des formations proposées mais aussi pour la qualité des intervenants.

Dossier de candidature

Demande d'informations

Demandé à être rappelé

Brochures