Exercice demandé à la fin d’un cursus, la rédaction d’un mémoire est souvent une véritable épreuve pour les étudiants.

Dès le début de l’année, le choix du sujet de mémoire est la première étape de ce travail colossal demandé par les écoles et universités.

Quelques conseils pour vous aider…

Trouver un sujet

Fier d’avoir déjà trouvé une formation qui vous plait, il vous faut maintenant choisir un thème qui vous intéressera pour cette ou ces dernières années de formation. Vous allez, outre le reste de vos cours, travailler de nombreuses heures, soirées et journées sur votre mémoire, afin de le rendre en temps et en heure.

Afin de transformer ce travail en véritable plaisir (oui, je n’exagère pas !) il vous faut trouver un sujet qui vous passionne. Plus vous aurez un intérêt personnel dans le sujet, moins vous aurez l’impression de « travailler » sur ce devoir.

Aucun texte alternatif pour cette image
Essayez de trouver un sujet qui vous intéresse vraiment, pour allier travail et plaisir.

Attention toutefois à rester dans votre domaine d’étude ! Même si vous êtes passionné par les mangas, « l’influence des mangas chez la génération X » ne sera pas accepté si vous étudiez la finance !

Il vous faut donc choisir un thème en lien avec vos études et votre domaine professionnel.

Gardez en tête que votre mémoire est un atout pour la suite de votre carrière, car vous pourrez vous appuyer dessus lors de vos entretiens d’embauche en vous positionnant comme expert sur ce sujet.

Si vous avez suivi l’actualité de votre domaine, vous pouvez avoir déjà quelques idées de sujets sur lesquels vous aimeriez travailler. Auquel cas, la prochaine étape est de commencer à rechercher des informations sur ce thème.

◼️  Aurez-vous assez de sources* , d’informations et de documents pour traiter ce sujet ? Ne vous lancez pas dans un sujet sur lequel vous ne trouverez aucune information.

◼️  Trouvez-vous trop d’articles, de mémoires, de livres sur le sujet ?

◼️  Si toutes les problématiques sur le sujet ont été traitées, et que vous n’avez pas un angle d’approche nouveau, ne vous aventurez pas sur ce thème.

◼️  Si c’est un sujet de niche et que vous pensez que le thème sera d’actualité dans peu de temps, vous pouvez vous pencher sur le sujet. Cependant, si ce sujet défraie la chronique avant la fin de la rédaction de votre mémoire, cela peut avoir un impact négatif…

Suivre l’actualité tout au long de votre formation peut vous permettre de trouver de nombreuses sources d’inspiration !

N’oubliez pas que votre sujet doit être original, vous ne pouvez pas partir sur un sujet déjà 1 000 fois abordé sauf si :

 ◼️  Vous l’abordez avec une problématique innovante qui n’a pas été traitée

◼️  Vous vérifiez l’intuition d’un autre chercheur ou une problématique d’un travail déjà publié en apportant de nouveaux éléments de réponse**.

Une fois que vous avez trouvé un thème, un sujet qui vous intéresse, et que vous avez effectué de premières recherches pour vérifier le nombre de sources et ce qui a pu être déjà traité, il vous faut trouver la problématique de votre mémoire.

Trouver une problématique

La méthode la plus simple en général est de délimiter votre sujet chronologiquement ou géographiquement

Si le sujet abordé est trop vaste, c’est à ce moment-là que vous allez pouvoir réduire le champ de votre étude en définissant une problématique plus ciblée. (exemple : « L’évolution de la permaculture depuis 2010 » ou « Le féminisme en zones rurales françaises »).  

Vous pouvez aussi associer deux domaines ou deux disciplines différentes avec un thème majeur et un thème mineur (exemple : Assurance et Numérique). Croiser ces différents domaines peut réduire considérablement votre sujet.

Vous êtes en alternance ou en stage de fin d’étude ?

Vous pouvez vous appuyer sur votre expérience en entreprise ! Discutez avec votre tuteur ou votre manager car l’entreprise a peut-être une problématique à vous proposer. Cela vous permet de travailler sur un sujet qui les intéresse aussi et qui valorise encore plus votre travail ! Trouver une solution à une problématique concrète est un atout non négligeable et peut aussi vous permettre de vous faire connaitre dans l’entreprise si votre thèse est bien argumentée et innovante.

La problématique et le plan sont étroitement liés

La rédaction de la problématique est un élément clé de votre mémoire. En effet, c’est à travers cette question que va apparaître le plan de votre devoir. Elle doit être la plus pertinente possible.

Définir sa problématique

Pour cela, une fois le thème choisi, différentes questions vont apparaître sur lesquelles vous souhaitez orienter votre mémoire. Il vous suffit d’organiser toutes ces questions et de les rassembler en une problématique claire qui retrace les grandes lignes de votre plan.

Exemple : Une entreprise peut-elle utiliser les mêmes leviers d’action pour améliorer sa marque employeur sur une cible « jeunes » et une cible « personnes en situation de handicap » ?

Attention, le plan doit être équilibré, sinon il faut repenser la problématique
Demandez conseil à votre Directeur de mémoire !

En général, vous devez trouver une personne qui vous accompagnera lors de la rédaction de votre devoir. Professeur, tuteur en entreprise ou tout simplement professionnel, cette personne est là pour vous guider lors de votre rédaction, et ce de A à Z ! Vous pouvez échanger avec lui sur la pertinence du sujet que vous souhaitez traiter, lui présenter votre ébauche de plan, et lui demander de relire votre mémoire en vous orientant pour éviter les hors sujets.

C’est un rôle clé dans votre exercice de rédaction, alors veillez à choisir une personne disponible, pédagogue, et de préférence expert dans l’un des domaines traités dans votre mémoire.

A l’ESA, le Directeur Pédagogique valide le sujet de chaque étudiant, en apportant ses conseils. Assurance, risques, gestion de patrimoine, courtage, digital, RSE… Les thèmes abordés par les étudiants sont nombreux et l’objectif est de leur permettre de trouver la problématique la plus pertinente. Beaucoup choisissent un sujet en lien avec leur entreprise d’accueil, car toutes nos formations se font en alternance.

En espérant que ces différents conseils pourront vous aider !

Je vous souhaite à tous bon courage dans votre rédaction, et amusez-vous bien dans vos recherches !

Rédaction : Amandine MARÉCHAUX

*En sources, vous pouvez avoir des articles (récents !), des documents, des livres, des revues professionnelles… Attention à bien vérifier l’origine de vos informations !

** En effectuant de nouvelles enquêtes quantitatives ou qualitatives, en interrogeant d’autres experts sur ce sujet…

ESA Paris, 09 décembre 2019

PARTAGER