Les courtiers d’assurance sont des intermédiaires entre les clients et les compagnies d’assurance. Ils sont immatriculés et inscrits dans un registre spécial. Ils jouent le rôle de commerçant indépendant. Ils reçoivent une commission sur les contrats signés. Un courtier peut être polyvalent ou spécialisé dans un secteur spécifique. 

Courtier en assurance habitation

L’assurance habitation reste l’un des plus sollicités dans le secteur. En effet, le nombre de nouvelles constructions continue de croître. La chose à savoir est que les investisseurs sont encore nombreux à investir dans la pierre pour une question de sécurité. Depuis l’année 2020, plusieurs chantiers et projets ont été mis aux arrêts. Les livraisons ont donc pris du retard pour s’allonger dans les prochaines années. Il s’agira d’une opportunité pour les courtiers en assurances habitation. Les formules proposées couvrent à la fois l’habitation et les responsabilités aux tiers. Dans le cadre de l’habitation, il faut parler des incendies ou encore des incidents naturels. Pour la responsabilité aux tiers, le père de famille est par exemple couvert au cas où un dommage survient sur des tiers. Puisque les constructions reprennent dans plusieurs villes, il serait aussi intéressant d’axer ses compétences sur l’assurance immobilière.

Le courtier de l’assurance-vie

L’assurance-vie fait également partie des segments prometteurs. Dans une quête de sécurité, les Français sont nombreux à souscrire à une assurance-vie chaque année. L’approche présente des avantages variés comme les atouts fiscaux. Il permet aussi de financer certains projets comme le SCPI. Certes, il existe déjà de nombreux courtiers qui œuvrent dans ce secteur. Cependant, leur nombre ne pourra pas couvrir la totalité des clients potentiels sur le marché. Dans le cadre d’une police d’assurance-vie, le courtier assure l’intermédiation entre les souscripteurs et les gestionnaires du contrat. Il joue également le rôle de conseiller grâce à sa maîtrise des produits financiers. 

En conclusion, les secteurs de l’immobilier et l’assurance-vie continueront d’apporter des perspectives intéressantes pour les courtiers. Il est donc conseillé de se spécialiser dans l’un de ses actifs aux dépens des assurances voitures ou moto. 

ESA Paris, 12 octobre 2021

PARTAGER