Les compagnies d’assurance ont la vocation de récolter des primes de la part des clients. Les souscripteurs bénéficient ensuite en retour d’une indemnisation en cas de sinistre. C’est généralement l’information que de nombreuses personnes savent dans le mode de fonctionnement des assurances. Pourtant, il faut parler d’autres renseignements comme les produits d’assurance. Mais quelles sont leurs importances pour l’assureur ?

Les évolutions des produits d’assurance

Les facteurs de risques augmentent constamment depuis les dernières décennies. L’assurance doit donc faire évoluer ces offres en fonction des besoins constatés. Il y a par exemple les produits liés à l’exploitation des outils informatiques. Les assurances organisent d’ailleurs des formations en complément des nombreuses garanties financières. Les courtiers permettent aussi à des détenteurs de capitaux d’investir sur les marchés financiers. Ils jouent ainsi un rôle d’intermédiaire. Cela prouve que les assureurs se sont lancés dans la diversification de leurs actifs. Ils ont même tendance à empiéter sur les plates-bandes des établissements bancaires.

Mode de fonctionnement d’une assurance

Une assurance est avant tout une entreprise commerciale. Cependant, elle ne vend pas des articles, mais des produits d’assurance. Concrètement, il s’agit d’actifs qui servent à garantir la pérennité de l’activité et son développement. La chose à savoir est que les compagnies d’assurance appliquent la méthode dite cycle de production inversée. En effet, les courtiers proposent les contrats d’assurance en contrepartie d’une mensualité. Les assurés payent alors pour profiter d’un service après un évènement malencontreux. En principe, l’assurance est une société anonyme, mais il existe également des assureurs à but non lucratif. Elles revêtent alors le statut de société d’assurance mutuelle. Une fois les primes entre les mains des assureurs, elles seront réinvesties dans un placement financier. L’assureur recevra alors des rendements.

Les conditions d’assurance

Une assurance garantit principalement un risque. Cela signifie que les assurés reçoivent des indemnités après la survenance d’un événement dommageable. Ce dernier doit être imprévisible et ne relève pas d’une action volontaire de l’assuré. Pour se défendre contre les arnaques, les enquêtes sont souvent nécessaires après un accident ou un incident. Les compagnies d’assurance peuvent proposer leurs produits de maintes manières aux particuliers ou à des entreprises. Les agents sont par exemple autorisés à contacter directement des listes de prospects. Dans certains cas, les clients établissent eux-mêmes le contact. Le plus important est que les produits doivent correspondre au profil du souscripteur.

Quels sont les produits d’assurance traditionnels ?

Les produits d’assurance sont abondants dans le secteur. Il est possible de souscrire à une assurance-vie, santé ou même en rapport avec les propriétés. Les règles qui s’appliquent aux assureurs sont celles des codes de l’assurance. Elles régissent l’ensemble des opérations et les offres. Il faut aussi mentionner certaines législations comme la loi Hamon en date de 2014. Elle protège notamment les souscripteurs. Les produits les plus populaires sont l’assurance vie ou l’assurance dommages. Le premier intervient en cas de décès de l’assuré. Cependant, les fonds peuvent être retirés à tout moment. En revanche, le particulier est amené à payer des impôts importants. L’assurance-dommages concerne les couvertures d’un bien. Il y a d’ailleurs les assurances-dommages contractées pour les pépins de santé ou l’invalidité.

En conclusion, les assureurs ont besoin des produits d’assurance pour augmenter leurs chiffres d’affaires. De son côté, un client recevra un service correspondant à son investissement. Les sociétés d’assurance effectuent régulièrement une analyse de marché pour comprendre les besoins des consommateurs. Elles sont ensuite positionnées de façon idéale pour répondre aux demandes.

ESA Paris, 02 novembre 2021

PARTAGER