Ce projet a été réalisé dans le cadre d’un projet d’entreprise d’étudiants du titre Manager de l’Assurance de l’ESA qui projettent de créer un Cabinet de conseil en risques émergents.

Dans le cadre du parcours du Master MA2 de l’ESA, chaque élève doit contribuer à la réalisation d’un projet d’entreprise afin de valider son diplôme.
Je suis inscrit en MA2 dans le cadre d’une reconversion et porteur d’un projet concret dit « STRARISK ». Il s’agit d’une création d’un cabinet de conseil en risques émergents avec une orientation à dominante RISQUE CLIMATIQUE.

Cette entreprise vise à apporter une contribution efficace aux efforts de la lutte contre le changement climatique sous forme de conseil. La gestion du risque climatique et l’anticipation de ses impacts sur nos écosystèmes et nos économies seront au cœur des activités de STRARISK.

Nous nous sommes organisés en groupe de trois élèves dont je suis le coordinateur.

Ce projet que nous menons en groupe dans le cadre de notre Master MA2 est décliné en trois grandes parties :
    – Une étude (business plan, plan financier prévisionnel, etc.)
    – Un événement d’entreprise : édition d’un journal STRARISK
    – Un site internet : www.strarisk.com

Le premier numéro de ce journal est dédié au Risque/changement climatique et ses impacts.
Dans un souci de présenter un bon contenu, nous avons ciblé et sollicité des spécialistes reconnus dans ce domaine pour une contribution par un article traitant un thème lié au risque climatique (la société EAU DE PARIS, le centre de recherche appliquée MAYANE, la société Suisse RMS, etc.)

Nous avons le plaisir, Mesdames, Messieurs, de vous faire suivre ce premier numéro, en pièce jointe, pour une publication sur le site internet de notre école ESA.

Par ce projet, nous espérons pouvoir apporter une contribution si mini soit-elle à la sensibilisation des futurs acteurs économiques (élèves) à l’importance de considérer les risques liés aux dérèglements climatiques dans leurs activités, quelque soit le secteur visé : banque, assurance, entreprises, collectivités.

Baltazare, 08 avril 2021

PARTAGER