Nouveaux concurrents dans le domaine de l’assurance, les banques entreprennent de gagner des parts de ce marché lucratif par des contrats aux prix intéressants et dans de larges domaines, allant de l’assurance prêt à l’assurance vie, de l’assurance auto à celle immobilière. Mais pourquoi un tel intérêt ? Et sont-elles aussi efficaces que les assurances ?

Une histoire commune

La banque ne s’est jamais tenue loin des assurances et ça depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Dans le but évident de pouvoir récupérer un jour les sommes prêtées, les banques se sont très vite mises à proposer des assurances pour sécuriser l’emprunt de leurs clients. Une démarche qui aujourd’hui s’élargit à un grand nombre de services en assurances. 

La diversifier est synonyme de stabilité

À l’heure où les taux sont au plus bas et risqueraient de les plonger dans le rouge, les banques ont besoin de se diversifier. Et le secteur de l’assurance leur permet de maintenir une stabilité financière qui n’est pas dénuée d’intérêt. L’assurance est un rendement fixe qui permet bien évidemment de fidéliser leurs clients. 

La bancassurance et son efficacité.

Si monsieur Durand vient à sa banque pour demander un prêt visant à acheter une nouvelle voiture ou à investir dans l’immobilier, la possibilité de pouvoir lui proposer immédiatement une assurance protégeant ces nouveaux biens permettra de gagner sa fidélité. Simplifiant les démarches sous la bannière d’un même interlocuteur, les banques proposent ainsi des offres larges à des prix concurrentiels tout en demeurant réactives dans leur dialogue lors de sinistres. Une facilité à une heure où la technologie se simplifie pour se montrer plus intuitive d’utilisation.

En conclusion.

Cet intérêt soudain pour l’assurance n’est pas dénué d’un intérêt financier visant à stabiliser une économie qui se fragilise des taux actuels, très bas pour inciter la démarche commerciale du client. Mais ce besoin de fidéliser cette clientèle permet une offre équilibrée, un Donnant Donnant dont les demandeurs peuvent bénéficier en s’intéressant de plus près aux propositions des bancassurances.

ESA Paris, 14 septembre 2021

PARTAGER