Le 100 % Santé est un dispositif qui permet, depuis le 1er janvier 2021, de bénéficier d’une prise en charge intégrale des soins médicaux après leur remboursement par l’Assurance Maladie et les mutuelles.

Le 100 % Santé : comment ça marche ?

L’offre 100 % Santé s’adresse à tout individu qui est couvert par un contrat responsable de mutuelle. Ce type de contrat est dit « responsable », car il comporte des seuils de garantie, tout en encourageant les assurés à observer respectueusement le parcours des soins.

Trois types de soins sont concernés par le 100% santé : les prothèses dentaires, les prothèses auditives et les lunettes de vue.

Les soins dentaires éligibles

Depuis le début de l’année 2021, le dispositif 100 % Santé comprend d’autres soins et équipements dentaires tels que : les dentiers non intégraux et intégraux en résine, ainsi que les actes visant à réparer ou à changer certains éléments inhérents à ces dentiers.

Les prothèses auditives éligibles

À partir du 1er janvier 2021, tous les audioprothésistes français sont dans l’obligation de fournir des devis incluant au minimum une offre 100 % Santé couvrant les prothèses auditives de leurs patients. Les prothèses éligibles au dispositif peuvent : comporter douze canaux de réglage, être intra-auriculaires, dotés d’un écouteur déporté, se fixer sur les contours de l’oreille et bénéficier de plusieurs fonctions (suppression des acouphènes, réduction des bruits du vent…).

Les lunettes de vue éligibles

Depuis l’année dernière, les opticiens incluent dans leur offre 100 % Santé plusieurs montures, ainsi que des verres qualitatifs. Cette offre doit comprendre au minimum 17 modèles de montures destinés aux adultes et 10 modèles déclinés en deux teintes pour les mineurs âgés de moins de 18 ans. Quant aux verres, ceux-ci doivent corriger efficacement tous les problèmes de vue et répondre à un cahier des charges technique (les verres doivent, par exemple, être amincis).

Tous ces produits bénéficient d’un remboursement intégral si le client est assuré via un contrat de mutuelle responsable.

ESA Paris, 16 février 2021

PARTAGER