Vaste est le monde de l’assurance. Il comprend de nombreux domaines et secteurs très variés. Le métier de manager s’exerce dans un bureau ou sur le terrain, dans des environnements spécifiques.

Descriptif du métier

Les agents en assurance sont centralisés et dispatchés dans diverses structures. Pour chapeauter l’ensemble du personnel et des services, les organismes d’assurance emploient, en interne, des managers en assurance. Il leur incombe le rôle de déterminer et de suivre le budget de la structure et de diriger les aspects administratif et comptable de l’ensemble du service.

Le manager en assurance supervise et organise l’activité d’un service ou d’un département spécialisé. Pour ce faire, il doit posséder de nombreuses aptitudes.

Outre des connaissances solides en assurance, il doit aussi avoir des notions en management et en ressources humaines ainsi qu’une expérience professionnelle dans le domaine de l’assurance. Possédant un statut de cadre, le manager en assurance doit avoir des compétences en management commercial, souscription et gestion de sinistres.

En lien avec divers professionnels

Ce métier se pratique dans des secteurs différents (sociétés d’assurances, compagnies, mutuelles) où il aura comme interlocuteurs des comptables, des experts, des juristes ou des avocats. Le manager en assurances peut également être conduit à discuter des termes de contrats pour des cabinets d’avocats ou d’expertises.

Etant administrateur de service, le manager en assurances est susceptible d’élaborer des contrats de partenariat et d’animer des activités de formation interne.

Le rôle de ce professionnel est donc extrêmement polyvalent et ne se résume pas à une banale gestion de service. De plus, son activité dépend de son domaine de service et de son secteur, santé ou assurance-vie, par exemple.

Il lui revient de déterminer et d’instaurer l’organisation des activités au sein de son service ou département.

Le manager en assurances met aussi en place les formalités de traitement des dossiers, conçoit et met à jour les outils nécessaires au suivi de l’activité. Il gère les dossiers délicats et les réclamations des clients.

Ce professionnel doit également maîtriser diverses techniques commerciales.

ESA Paris, 01 décembre 2020

PARTAGER