Assureur, quel salaire pouvez-vous espérer?

Il est couramment admis que le métier d’assureur est et restera un métier d’avenir. Les évolutions de la société demandent un renouvellement permanent des offres et de nouveaux sinistres à gérer. En ce sens, le métier d’assureur conserve généralement des niveaux de salaires plus que confortables.

Zoom sur le marché de l’assurance

Particulièrement dynamique, le marché de l’assurance bénéficie de conditions optimales qui pérennisent son activité. Il est important de souligner que la souscription d’une assurance est une obligation légale en France. Au niveau sociodémographique, la croissance et le vieillissement de la population créent de nouveaux besoins et ouvrent la voie à de nouveaux marchés. Dans le même sens, le changement climatique ou l’émergence des nouvelles technologies ont les mêmes effets sur la demande générale en assurance. Par conséquent, partir à la conquête de ces marchés entraîne une hausse des besoins en personnels qualifiés.

Les répercussions sur les salaires

En effet, l’assurance est un secteur des plus attractifs en termes de salaire. Les chiffres dernièrement recensés font état d’un salaire moyen pour un assureur de 3215 € net par mois (soit 4430€ brut!). À titre d’exemple, c’est 1000€ de plus que la moyenne française qui émarge à 2157€ net par mois. Pour un débutant, les grilles de salaires démarrent vers 20000€ par an. Mais après 2 ans d’expérience, on enregistre des hausses de revenu de l’ordre 5 à 30 %.

Des spécialités très, très bien rémunérées!

Nous l’avons indiqué plus haut, le marché de l’assurance subit de profonds changements. À ce titre, certaines fonctions sont encore plus recherchées que d’autres. Les commerciaux, actuaires et souscripteurs, de par leurs connaissances techniques bien spécifiques profitent en premier lieu, de la pénurie de compétences dans le secteur. Et si vous vous donnez en plus les moyens d’obtenir les 3 casquettes à la fois, sachez que votre revenu progressera en conséquence. On parle de niveau de salaire allant jusqu’à 100 000€ brut par mois!

ESA Paris, 23 mars 2021

PARTAGER