Les assurances permettent à une personne physique ou une personne morale (entreprise) de faire face à des sinistres qui portent préjudice à des biens matériels ou à des vies humaines. Elles permettent par exemple de couvrir un patrimoine, de se soigner ou de ne pas crouler sous des dettes. La question qui se pose souvent et à juste titre est de savoir qui donc assure les assurances elles-mêmes.

Pourquoi une maison d’assurance devrait-elle être assurée ?

L’assureur après la signature du contrat doit faire face à ses responsabilités contractuelles. Il a l’obligation d’indemniser les sinistres dans le cadre des garanties souscrites moyennant le paiement de la prime. Il a également le devoir de procéder à l’indemnisation des dommages qui ont été causés par les personnes qui se trouvent sous sa responsabilité.

Il peut arriver que malgré les nombreuses mesures de protection et de prévoyance mises en place pour la protection et la bonne prise en charge des assurés, la maison d’assurance ne parvienne pas à remplir sa part du contrat. Ces cas d’insolvabilité des compagnies d’assurance sont prévus et pris en charge par le secteur de la réassurance.

Que savoir de la notion de réassurance ?

La réassurance (encore appelée assurance secondaire) est un contrat qui est signé entre une maison d’assurance ou une entreprise spécialisée (réassureur ou concessionnaire). Le but de cet accord expliqué simplement est : « d’assurer les compagnies d’assurance ».

La réassurance permet d’aider les assureurs à indemniser les sinistres graves et à mutualiser la couverture des sinistres.

Les différents types de réassurance ?

Il existe deux types de réassurance. La première est dite facultative et la seconde est dite obligatoire.

Avec la réassurance facultative, l’assureur (selon les termes contractuels qui lui conviennent) donne au réassureur une proportion d’un risque dans une branche définie. Ce dernier est libre de l’accepter ou de ne pas le faire.

Dans le cadre d’une réassurance obligatoire, l’assureur prend l’engagement de céder tous les risques qui relèvent d’un secteur défini de l’assurance et le réassureur s’engage à les accepter.

Ce qu’il est primordial de retenir de cet article est relatif à la nécessité pour les grandes maisons d’assurances d’opter pour un réassureur compte tenu de l’extension considérable des risques et difficulté auxquelles elle pourrait faire face.

ESA Paris, 29 juin 2021

PARTAGER