Vous êtes étudiant et souhaitez suivre une formation dans le domaine de la banque ou de l’assurance ? Vous seriez intéressé par le métier d’assureur ou de banquier d’affaires, mais vous ne connaissez pas vraiment la différence ? Ne vous inquiétez pas, nous allons tout vous expliquer.

Un assureur, qu’est-ce que c’est ?

L’assureur est une personne ou une société proposant des contrats de garantie couvrant les particuliers ou les entreprises en cas d’accidents de la vie ou d’imprévus. Ils garantissent le plus souvent une prise en charge financière ou une indemnisation suivant les modalités indiquées dans le contrat d’assurance. Le métier d’assureur regroupe plusieurs catégories d’emplois tels qu’agent général d’assurance, qui représente une compagnie d’assurance, ou courtier en assurances, qui représente son client devant les compagnies. Ce dernier est totalement indépendant des compagnies d’assurances. Le salaire d’un assureur est d’en moyenne 3215 euros net mensuels.

Un banquier d’affaires, qu’est-ce que c’est ?

Contrairement à un banquier classique, un banquier d’affaires ne gérera pas l’épargne et le crédit. Il travaille au sein d’une banque d’affaires, société de conseil agissant uniquement pour les entreprises. Son rôle consiste à conseiller et orienter les entreprises dans leurs opérations stratégiques et financières. Il les conseille notamment sur leur introduction en bourse, leurs opérations de fusions-acquisitions ou encore leurs émissions d’obligations. Le salaire d’un banquier d’affaires varie de 2500 à 5000 euros net mensuels mais peut grimper en flèche en fonction des primes ou commissions engrangées.

Vous l’aurez compris, assureur et banquier d’affaires sont 2 métiers totalement différents. Alors que le premier s’adresse aux entreprises et aux particuliers, le deuxième est destiné aux entreprises uniquement. Si vous souhaitez exercer l’un de ces 2 métiers, il existe des formations en alternance de bac+2 à bac+5. Vous avez maintenant toutes les cartes en main pour choisir lequel des deux vous conviendrait le mieux.

ESA Paris, 06 juillet 2021

PARTAGER